Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins à viande | Modélisation

Construction d’un simulateur de croissance des jeunes bovins en engraissement

RIGOT F. (1), CABON G. (2), GARCIA F. (3), MICOL D. (3), AGABRIEL J. (3)

(1) ARVALIS - Institut du végétal, ferme expérimentale des Bordes, 36120 JEU LES BOIS

(2) ARVALIS - Institut du végétal, station expérimentale de la Jaillière, 44370 LA CHAPELLE SAINT-SAUVEUR

(3) INRA-URH, Theix, 63122 SAINT GENES CHAMPANELLE

RESUME

Une base de données a été construite pour regrouper les résultats d’essais d’engraissement de taurillons. L’unité retenue est la « bande » pour laquelle il existe des données d’alimentation. La base concerne les aliments utilisés et leur composition, les pesées des animaux (chaque mois environ), les quantités d’aliments consommés entre deux pesées, ainsi que les données d’abattage. Cette base est renseignée sur cent soixante quatorze bandes de sept à vingt et un animaux suivies dans des essais d’ARVALIS – Institut du végétal ; elle concerne majoritairement des animaux de race à viande (47 % charolaise, 25 % limousine, 3 % blonde d’aquitaine et 25 % de races laitières). Les rations sont essentiellement à base de maïs fourrage (associé en moyenne à 34 % de concentrés) ou des rations sèches (83 % de concentrés).

L’ingestion de matière sèche a été ajustée en tenant compte d’une part des caractéristiques des animaux (race, poids vif) et d’autre part de la composition de la ration (teneur en cellulose apportée par les fourrages, teneur en amidon et teneur en concentrés…). L’écart-type résiduel de la prédiction d’ingestion est de 0,4 kg de MS. Par ailleurs, nous avons appliqué aux données individuelles de croissance de la base, le modèle MECSIC (INRA, 2004) prédisant les évolutions des tissus (protéines et lipides), ce qui a permis de réajuster deux paramètres du modèle avec ces données expérimentales récentes.

Ces deux travaux ont été réunis dans un prototype de simulateur de croissance permettant de décrire, à partir des données d’entrée (race, poids vif, ration), l’ingestion et la croissance des animaux au jour le jour, le poids estimé de leur carcasse et des dépôts adipeux correspondants. Ce simulateur, à l’état de prototype, doit être amélioré sur plusieurs points pour être opérationnel.

Alimentation | Bovins à viande | Modélisation

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière