Tous les textes des 3R

Alimentation

Aliment concentré | Alimentation | Caprins | Qualité lait

Effet de l’incorporation des grignons d’olive non épuisés, dénoyautés et séchés dans les rations des chèvres laitières sur le niveau de production et la qualité du lait

KELI A. (1,2), CHENTOUF M. (2), AYADI M. (2)

(1) Département des productions animales et de pastoralisme, École nationale d’agriculture, B.P S/40, Meknès, Maroc

(2) Unité de recherche sur les productions animales, INRA-Tanger, 78 Bd. Sidi Med Ben Abdellah, 90010 Tanger, Maroc

INTRODUCTION

L’extraction de l’huile d’olive génère des quantités importantes de sous-produits dont les grignons d’olive. Ces produits sont saisonniers et destinés essentiellement à la combustion malgré leur contenu élevé en matières grasses, et la rareté des aliments pour bétail dans la région méditerranéenne. De nombreux travaux ont étudié la possibilité d’utilisation de ces grignons comme ressource alimentaire pour les ruminants de part leur contenu en énergie, les protéines brutes et fibres. Cependant, cette utilisation est limitée par leur faible digestibilité en raison du pourcentage élevé de lignine. Le dénoyautage partiel peut réduire ce pourcentage et améliorer la digestibilité. En outre, le contenu élevé en matière grasse et l’acide oléique peut intéresser l’alimentation des chèvres laitières dans la perspective d’améliorer la qualité nutritionnelle du lait. L’objectif de ce travail est d’évaluer l’effet de l’incorporation des grignons d’olive non épuisés dénoyautés et séchés dans la ration des chèvres en lactation sur le niveau de production et la qualité du lait.

Aliment concentré | Alimentation | Caprins | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière