Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ovins à viande

Effets de la défaunation du rumen sur la digestion du fourrage Digitaria decumbens et sur la croissance d’agneaux

EUGENE M. (1), ARCHIMEDE H. (2), WEISBECKER JL. (3), SAUVANT D. (4)

(1) INRA, UR1213 herbivores, F-63122 Saint-Genès-Champanelle

(2) INRA, UR 43 Unité de recherches zootechniques, INRA Prise d’eau, Petit-bourg, 97170 Guadeloupe

(3) INRA, Domaine de Langlade Pompertuzat 31450 Montgiscard

(4) INRA, UMR 791 AgroParisTech, Unité de physiologie de la nutrition et alimentation, 16 rue Claude Bernard, 75231 Paris CEDEX 05

INTRODUCTION

Dans les pays tropicaux, un des principaux facteurs qui limitent les performances zootechniques des animaux est le faible ratio azote/énergie des fourrages. La défaunation (élimination des protozoaires du rumen) aurait des effets positifs sur la croissance d’animaux nourris avec des fourrages pauvres, grâce à l’augmentation des protéines intestinales (Bird et al., 1979). De plus, l’amplitude des effets de la défaunation seraient modulée par la ration (teneur en azote, en énergie, azote / énergie). L’objectif de cette étude était d’évaluer l’effet de la défaunation sur la croissance d’agneaux et les flux digestifs de béliers alimentés avec le fourrage Digitaria decumbens.

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ovins à viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière