Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins à viande | Complémentation

Effet de l’apport d’une levure vivante sur les performances de croissance et la qualité de la viande de taurillons selon deux niveaux de fermentescibilité de la ration

AGAZZI A.(1), FERRONI M.(1), INVERNIZZI G.(1), VANDONI S. (1), FANELLI A. (1), SGOIFO ROSSI C.A. (1), SAVOINI G. (1), CHEVAUX E. (2)

(1)Department of Veterinary Science and Technology for Food Safety. Faculty of Veterinary Medicine, University of Milan, Milan, Italy

(2)Lallemand SAS, France

INTRODUCTION

Les effets d’un apport en levure vivante ont été peu étudiés ces dernières années chez le bovin engrais, avec néanmoins des résultats positifs sur l’amélioration de la digestibilité des nutriments (Lehloenya et al., 2008 ; Williams et al., 1991). En outre, l’équilibre en sucres et protéines pour optimiser la fermentation ruminale a été proposé comme technique d’amélioration des performances animales (Cole et Todd 2008). Dans le cadre d’une croissance améliorée, Allingham et al. (1998) ont mis en évidence une plus grande tendreté de la viande pour les animaux à croissance rapide par rapport à ceux avec un gain quotidien plus lent, supposant un renouvellement plus important des tissus conjonctifs des muscles chez les animaux au GMQ élevé. La présente étude a pour objectif de mesurer les effets de la supplémentation d’une levure vivante ((S. cerevisiae) sur les performances zootechniques de taurillons Charolais nourris avec une ration plus ou moins fermentescible.

Alimentation | Bovins à viande | Complémentation

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière