Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Fourrage | Rationnement

Equilibre énergétique et protéique de rations complètes à base d’herbe conservée pour des vaches laitières en début de lactation.

P. FAVERDIN (1), V. THENARD (2), O . MARCANT (1,2), J.M TROMMENSCHLAGER (2)

(1) INRA UMR Production du Lait, 35590 St-Gilles

(2) INRA, Station SAD, Domaine du Joly, 88501 Mirecourt

RESUME

L’utilisation de rations complètes facilite le travail en élevage laitier mais implique une ration unique pour toutes les vaches. L’impact de l’équilibre en énergie et protéines des rations complètes à base d’herbe conservée est encore mal connu. Quatre rations complètes combinant deux proportions d’aliments concentrés, 25 et 45% sur la base de la MS, et deux concentrations en protéines, 92 et 110 g de PDIEIUFL, suivant un schéma factoriel 2x2 ont été offertes à volonté à quatre lots de 16 vaches laitières pendant 14 semaines en début de lactation. La plupart des effets des niveaux d’aliments concentrés et de protéines sont
additifs. L’élévation de la proportion d’aliments concentrés accroît significativement l’ingestion (+2,1 k/j), la production de lait (+1,9 kg/j), le taux protéique (+1,5 g/kg) et le taux de lactose (+0,6 g/kg). La situation énergétique des vaches laitières est améliorée avec une augmentation du poids vif de 10 kg, du bilan énergétique calculé de +1 UFL/j et des concentrations plasmatiques de glucose (+2,6 mg/dl) et d’insuline (+3,4 μU/ml). Les effets sur la reproduction ont été bénéfiques. L’accroissement de la teneur en protéines des rations à permis d’accroître l’ingestion (+0.8 kg MS/j), et plus fortement la production laitière (+3,3 kg/j), mais n’a pas modifié la composition du lait. Cette augmentation plus importante de la production que de l’ingestion a entraîné une baisse du bilan énergétique calculé (-1 UFL/j), mais le poids vif, les paramètres métaboliques et les résultats de reproduction ne sont pas en accord avec cette dégradation du bilan énergétique. Dans cet essai, la proportion d’aliments concentrés dans la ration complète a été importante pour contrôler la qualité du lait et la réussite à la mise à la reproduction alors que les teneurs en protéines ont principalement amélioré la production laitière et l’efficacité du régime en début de lactation.

Alimentation | Bovins laitiers | Fourrage | Rationnement

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière