Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ruminants (général)

Régime alimentaire et profils nutritionnels fécaux : mises au point méthodologiques sur les ruminants sauvages et domestiques de Nouvelle Calédonie.

Michel DE GARINE- WICHATITSKY 1, Philippe LECOMTE 2, Yohann SOUBEYRAN 1, Hubert GUERIN 2, Daniel MAILLARD 3,
Patrick DUNCAN 4, Bernard TOUTAIN 2

1 IAC/CIRAD, Païta, Nouvelle Calédonie, France ;

2 CIRAD-EMVT Baillarguet, France ;

3 ONCFS, Montpellier, France ;

4 Centre d’Etudes Biologiques de Chizé CNRS/CEBC, Chizé, France

INTRODUCTION

La flore de Nouvelle Calédonie, d’une originalité et d’une diversité exceptionnelle (Jaffre et al, 1994), a évolué en l’absence de ruminants jusqu’a l’introduction durant le 19ème siècle de bétail domestique et de cerfs rusa (Cervus timorensis russa). Parfaitement acclimatés, ces derniers ont proliféré sur l’ensemble des biotopes terrestres de la Grande Terre. Afin d’apprécier l’importance de l’impact de ces ruminants sur les espèces végétales indigènes, une étude de leur régime alimentaire en milieu naturel a été initiée. Le suivi de paramètres mesurés sur la fraction non digérée (fèces) par des méthodes d’analyse physico-chimiques, telles que la spectrométrie dans le proche infrarouge (SPIR), est une source d’information potentielle pour la caractérisation du régime alimentaire des ruminants en parcours (Putman, 1984). Le travail présenté vise à mettre en relation les paramètres fécaux (teneurs en azote et en parois végétales) analysés par SPIR avec la nature de la ration ingérée, et présente les premiers
résultats obtenus avec des cerfs rusa de Nouvelle Calédonie.

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière