Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins laitiers | Fourrage | Qualité aliment

Effets de l’utilisation de variétés de maïs fourrage plus ingestibles par des vaches laitières.

Ph. BRUNSCHWIG (1), J. –M. LAMY (2), S. HOURTE (3), J. FOUCAULT (3), M. CHAMPION (4), Y. BARRIERE (5), B. CARPENTIER (6)

(1) Institut de I’Elevage, 9 rue André Brouard, BP 70510, 491 05 ANGERS Cedex 02

(2) Chambre d’Agriculture du Maine-et-Loire, 14 avenue Jean Joxé, BP 646, 49006 ANGERS Cedex 01

(3) Maïs Angevin-Nickerson, BP 36, 49250 ST MATHURIN

(4) Limagrain Génétics, BP 1, 63720 CHAPPES

(5) INRA, station d’amélioration des plantes fouragères, 86600 LUSIGNAN

(6) AGPM Technique, rue Frère Gagne, BP 463, 60021 BEAUVAIS cedex

INTRODUCTION

Des hybrides de maïs fourrage de bonne digestibilité sont susceptible d’être mieux ingérés que d’autres et d’augmenter la production. L’objectif est de mesurer, avec des variétés commercialisées de même précocité, ayant de bonnes digestibilités mais différentes (T1 =Anjou 285, H2 =Anjou 258, H2=Anjou 248), les performances de vaches laitières alimentées avec des rations d’ensilage de maïs complémentées par le minimum de concentrés. L’amidon de H2 est corné contrairement à celui de T1 et H1 qui est denté.

Alimentation | Bovins laitiers | Fourrage | Qualité aliment

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière