Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ruminants (général)

Effet des extraits secs de Lavandula officinalis et d’Achillea millefolium sur les productions d’acides gras volatils par les microbes du rumen en fermenteur continu.

L.-P. BROUDISCOU (1), V. BERTHELOT (1), A.F. BROUDISCOU (2)

(1) UMR Physiologie de la Nutrition et Alimentation, INAPG - INRA, 16 rue Claude Bernard, 75231 Paris Cedex 05

(2) Laboratoire de Méthodologie de la Recherche Expérirnentale, Université d’Aix-Marseille III, 52 av Escadrille Normandie-Niemen, 13013 Marseille

INTRODUCTION

L’apport d’antibiotiques dans l’alimentation des ruminants en vue d’améliorer l’utilisation digestive de la ration étant maintenant fortement contesté, il est important d’identifier des composés végétaux capables d’agir favorablement sur la physiologie du rumen. Un premier essai (Broudiscou et al, 2000) a permis de sélectionner par criblage l’extrait de Lavandula officinalis pour son action positive sur les fermentations et celui d’Achillea millefolium pour ses effets favorables sur la dégradation de la ration et la synthèse microbienne. La présente étude approfondit l’évaluation de leur intérêt pour modifier l’activité microbienne dans le rumen.

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière