Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins à viande | Pâturage | Qualité des produits | Qualité nutritionnelle | Qualité viande

Effets d’un régime à base d’herbe sur la teneur et la composition en acides gras des lipides des muscles et du foie chez le bouvillon à l’engrais.

D. BAUCHART (1), D. DURAND (1), D. MOUTY (1), D. DOZIAS (2), I. ORTIGUES-MARTY (1), D. MICOL (1)

(1) INRA, Unité de Recherches sur les Herbivores, Centre de Recherches Clermont- Theix, 63122 Saint Genès Champanelle ;

(2) INRA, Domaine expérimental animal du Pin, 61310 Le Pin-au-Haras.

INTRODUCTION

La viande produite à partir de bovins élevés à I’herbe dans les zones traditionnelles d’élevage bénéficie généralement d’une image favorable auprès du consommateur ce qui conditionne en partie son choix. Il est donc important de bien caractériser la viande produite à I’herbe, notamment sa teneur en lipides et la composition de leurs acides gras (AG). En effet, ces composants marquent non seulement les propriétés organoleptiques de la viande (flaveur, tendreté), mais aussi sa valeur diététique, notamment par la teneur et la nature des acides gras déposés. Si les recommandations alimentaires pour l’homme proposent un rapport en acides gras polyinsaturés (AGPI) / saturés (AGS) de 0,45 à 0,65 avec un équilibre AGPI n-6/AGPI n-3 de l’ordre de 5 (Martin, 2001), la viande bovine se révèle toujours déficitaire en AGPI (AGPI/AGS de O,11 à 0,20), notamment en AGPI n-3 (rapport AGPI n-6/AGPI n-3 > 10). Le but du travail est de déterminer l’incidence d’un régime à base d’herbe (riche en AGPI n-3) comparé à un régime classique à base d’ensilage de maïs distribué à l’auge sur les caractéristiques lipidiques des tissus musculaires et hépatiques du bouvillon en fin d’engraissement.

Bovins à viande | Pâturage | Qualité des produits | Qualité nutritionnelle | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière