Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ensilage | Ruminants (général)

Influence de la technique d’ensilage Shredlage sur la conservation, la digestibilité et la valeur nutritive de l’ensilage de maïs

MOREL I. (1), ROTHACHER M. (1), ARRIGO Y. (1), WYSS U. (1)

(1) Agroscope, Tioleyre 4, 1725 Posieux, Suisse

INTRODUCTION

Développée aux Etats-Unis pour améliorer la digestibilité de l’ensilage
de maïs plante entière (MPE), la technique de récolte shredlage
(SHRE) se répand en Europe. L’innovation dans cette méthode
consiste à hacher la plante de maïs entre 25 et 33 mm puis à broyer
les grains grâce à des rouleaux éclateurs qui cisaillent les rafles et les
tiges dans le sens de la longueur. Ces rouleaux se caractérisent par
la présence d’espaces entre les dents et par une vitesse de rotation
différente entre eux. Ainsi le SHRE aurait la particularité, grâce à une
structure plus fine des grains qu’avec la technique standard d’ensilage
de MPE, d’offrir une surface de contact accrue pour les microorganismes
du rumen et de présenter une part élevée de fibres utiles
favorisant la rumination. Selon des résultats américains, la digestibilité
des fibres et de l’amidon seraient améliorées, de même que la production
laitière des vaches (Ferraretto et.al., 2012, 2015 ; Vandererff et al.,
2015). Les premières expériences menées en Europe n’ont toutefois
pas permis de confirmer ces résultats (Pries et al., 2018 ; Ettle 2017).
Les risques de post-fermentations étant accrus en raison de la
structure grossière de ce fourrage, un essai de conservation a été
réalisé parallèlement à un essai de digestibilité

Alimentation | Digestion - Métabolisme | Ensilage | Ruminants (général)

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière