Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Qualité des produits | Qualité viande

Mise au point d’un dispositif de contrôle sur l’animal de la quantité de concentré ingérée par des bovins en finition.

P. NOZIERE, D. ANDUEZA, B. MEUNIER, D. MICOL

INRA, Unité de Recherche sur les Herbivores, 63122 St-Genès Champanelle

INTRODUCTION

Dans un souci de valorisation des ressources naturelles et de l’image des produits, certains cahiers des charges sous signe officiel de qualité s’engagent sur la distribution d’une quantité maximale d’aliment concentré dans la ration de finition de bovin à l’engrais. Ce premier travail méthodologique a eu pour but de tester et de comparer différentes approches visant à garantir le respect de cet engagement de manière objective, sur l’animal vivant durant cette période de finition. Des méthodes simples et relativement aisées à mettre en place ont été privilégiées. L’objectif a été de déterminer si la quantité d’aliment concentré ingérée par des génisses pouvait être contrôlée en mesurant, dans un échantillon de fèces prélevé au hasard (quelle que soit l’heure du prélèvement), la concentration en marqueurs indigestibles spécifiques inclus à l’aliment concentré. En l’absence de marqueurs naturels connus, nous avons incorporé dans l’aliment concentré deux marqueurs externes non naturels, le polyéthylène glycol (PEG) et des microparticules de plastique colorées (PC). Parallèlement à l’analyse de ces marqueurs, le spectre de l’échantillon de fèces obtenu par spectrométrie dans le proche infra-rouge (SPIR) a été saisi, afin d’évaluer si cette approche plus globale pouvait permettre de s’affranchir de l’utilisation de marqueurs.

Bovins à viande | Conduite d’élevage | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière