Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins laitiers | Fourrage | Fromage | Qualité des produits | Qualité lait

Utilisation du foin par les vaches laitières. Influence sur les performances zootechniques, sur la composition de la matière grasse du lait et sur les qualités organoleptiques des camemberts.

B. HOUSSIN (1), F.CHENAIS (2), A.HARDY (3),

(1) Chambre d’Agriculture de la Manche, 50009 Saint Lô Cédex, France

(2) Institut de l’Elevage, BP 67, 35632 Le Rheu, France

(3) Ferme Expérimentale de la Blanche Maison, 50880 Pont-Hébert, France

INTRODUCTION

Un essai précédent (Houssin et al., 2003) a montré que l’ingestion de foin séché au sol est nettement inférieure à celle d’une ration à base d’ensilage de maïs. Malgré un apport supérieur de concentré, la distribution de foin s’est traduite par une forte réduction de la production laitière et une diminution des taux butyreux et protéique. Un nouvel essai comparant une ration foin ventilé à une ration maïs et à une ration mixte ensilage de maïs- ensilage d’herbe a été mis en place afin d’évaluer l’incidence du séchage en grange sur l’ingestibilité des foins et de mesurer les effets sur les performances zootechniques, le profil en acides gras des laits et les qualités organoleptiques des camemberts.

Bovins laitiers | Fourrage | Fromage | Qualité des produits | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière