Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Aliment concentré | Complémentation | Ovins à viande | Qualité des produits | Qualité viande

Influence de différentes graines oléo-protéagineuses associées à de la graine de lin extrudée sur la composition en acides gras du muscle de l’agneau de bergerie.

V. BERTHELOT (1), P. POISSONNET (1), M. SAADE (2), P. BAS (1)

(1) UMR INRA-INA P-G 791, 16, rue Claude Bernard, 75231 PARIS cedex 05

(2) Ferme de l’INA P-G, 78850 THIVERVAL-GRIGNON

INTRODUCTION

Les nutritionnistes recommandent l’augmentation de la part des acides gras de type poly-insaturés, notamment de type oméga 3 (n-3) qui auraient un rôle important dans la prévention des maladies cardiovasculaires. L’étude précédente (Berthelot et al., 2004) que nous avons effectuée semblait montrer l’existence d’un seuil à partir duquel une augmentation de l’ingestion d’acide linoléique (n-6) ne se répercutait pas sur la composition du muscle, a fortiori lorsque cette augmentation se trouve associée à de fortes teneurs en acide linolénique (n-3). L’objectif de cette expérience est d’étudier l’éventuelle compétition entre les voies métaboliques n-6/n-3 au niveau de la composition en acides gras d’un muscle de l’épaule chez l’agneau de bergerie. Pour cela nous avons fait varier la teneur des aliments en acide oléique (C18 :1) et linoléique (C18 :2 n-6) en conservant une même teneur élevée en acide linolénique (C18 :3 n-3) via l’introduction de différentes graines oléoprotéagineuses associée à de la graine de lin extrudée.

Aliment concentré | Complémentation | Ovins à viande | Qualité des produits | Qualité viande

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière