Tous les textes des 3R

Qualité des produits

Bovins laitiers | Modélisation | Pâturage | Qualité des produits | Qualité lait

Mise en évidence d’une loi de réponse linéaire entre la part d’herbe dans la ration et les propriétés beurrières de la matière grasse laitière.

S. COUVREUR (1), C. HURTAUD (1), C. LOPEZ (2), L. DELABY (1), J.L. PEYRAUD (1)

(1) I.N.R.A. Unité Mixte de Recherches Production du Lait, 35590 Saint Gilles

(2) I.N.R.A. Unité Mixte de Recherches Sciences et Technologie du Lait et de l’OEuf, 35000 Rennes

INTRODUCTION

Le beurre est d’autant plus tartinable que la matière grasse (MG) laitière est riche en acides gras (AG) insaturés et que les globules gras (GG) sont petits. Or il a été montré que les vaches laitières (VL) nourries à l’herbe, par rapport à des VL nourries à l’ensilage de maïs, produisaient un lait plus riche en AG insaturés, avec des GG plus petits d’environ 0,3 µm, induisant un beurre plus tartinable. Cependant, de récentes études suggèrent qu’il n’est pas nécessaire que les VL soient nourries avec un régime totalement composé d’herbe pour induire des modifications significatives en terme d’aptitude beurrière. L’objectif de cette étude était d’étudier les effets d’une part croissante d’herbe fraîche dans la ration en substitution de l’ensilage de maïs sur l’aptitude beurrière de la MG.

Bovins laitiers | Modélisation | Pâturage | Qualité des produits | Qualité lait

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière