Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Caprins | Rationnement

Intérêt des spectres fécaux dans le proche infra-rouge pour caractériser les variations individuelles des régimes ingérés par les chèvres en stabulation

GIGER-REVERDIN S. (1), LANDAU S. (2), RAPETTI L. (3), DVASH L. (2), DORLEANS M. (1), UNGAR E. (2)

(1) UMR INRA-AgroParisTech Physiologie de la Nutrition et Alimentation, 16, rue Claude Bernard, 75005 Paris, France

(2) Institute of Field and Garden Crops, Department of Natural Resources, Agricultural Research Organization, the Volcani Center, P.O. Box 6, 50250 Bet Dagan, Israel

(3) Department of Animal Science, Università degli Studi di Milano, via Celoria 2, 20133 Milan, Italie

INTRODUCTION

Traditionnellement, la valeur nutritive des rations est estimée par la méthode de la digestibilité in vivo qui est à la fois coûteuse et contraignante pour les animaux. Il serait donc intéressant de disposer d’une méthode alternative rapide et peu onéreuse permettant de caractériser les compositions des rations ingérées par des chèvres en groupe placées dans les conditions habituelles d’élevage.

L’analyse des spectres de fèces dans le proche infra-rouge (SPIR fécal) est une méthode qui présente de nombreux avantages (Leite et Stuth, 1995), mais qui nécessite une calibration basée sur l’association des caractéristiques spectrales des fèces aux caractéristiques nutritionnelles.

Ce travail avait pour objectif de tester la validité de la méthode pour prédire la valeur nutritionnelle de rations très variées distribuées à des chèvres en stabulation.

Alimentation | Caprins | Rationnement

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière