Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Bovins à viande | Rationnement

Apport de différents niveaux d’aliments concentrés dans des rations de boeufs à l’engrais. Confrontation au modèle de substitution fourrages - concentrés, INRA 2007

DOZIAS D. (1), PECCATTE J.R. (1), AGABRIEL J. (2), MICOL D. (2)

(1) INRA, Domaine Expérimental du Pin, 61310 Exmes

(2) INRA, UR1213, Unité de Recherches sur les Herbivores, INRA Clermont-Fd/Theix, 63122 Saint-Genès-Champanelle

Le phénomène de substitution chez les bovins rend compte de la diminution de l’ingestion volontaire de fourrages avec l’augmentation de l’apport d’aliments concentrés dans la ration. Il dépend de la qualité du fourrage et de la part de concentrés de la ration distribuée.

Un dispositif factoriel (2x2) a été mis en place pour étudier conjointement les effets du niveau d’aliments concentrés et de la qualité du fourrage sur l’ingestion de bœufs Charolais de deux ans en finition au domaine INRA du Pin au Haras pendant 5 hivers. Il compare 2 gammes d’apport croissant d’aliments concentrés dans la ration (0-15-30 % et 30-50-70 %) sur 3 périodes hivernales de 5 semaines, croisés à 2 ensilages d’herbe de valeur énergétique et d’encombrement différentes (0,6-0,9 UFV et 1,2-1,5 UEB). L’ingestion volontaire moyenne totale évolue de 9,1 à 14,1 kg de MS et l’ingestion de fourrage de 8,8 à 4,5 kg de MS quand la quantité moyenne de concentré ingéré passe de 0,2 à 9,5 kg de MS, en moyenne pour les deux ensilages d’herbe.

La substitution moyenne est de 0,41 en passant de 0 à 30 % de concentrés dans la ration et atteint 0,46 de 30 à 70 %. Les valeurs de substitution varient selon la qualité de l’ensilage entre 0,41, pour le moins bon et 0,51 pour le meilleur.

Ces résultats sont comparés au modèle de substitution fourrages - concentrés, INRA 2007. En dessous de 40 % de concentrés dans la ration, les taux de substitution globaux observés correspondent aux valeurs prédites par le modèle. Au-delà de 40 %, les observations sont 0,13 point inférieures aux valeurs prédites. Le modèle prend bien en compte la qualité du fourrage sur les phénomènes de substitution mais surestime légèrement l’effet des apports élevés de concentrés pour ce type d’animaux.

Alimentation | Bovins à viande | Rationnement

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière