Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Caprins

La nature de la ration modifie le transcriptome adipeux de chèvres en lactation

FAULCONNIER Y., BES S., DOMAGALSKI J., CHILLIARD Y., LEROUX C.

Equipe AGL, INRA, UMR1213 Herbivores, F-63122 Saint-Genès-Champanelle, France

INTRODUCTION

Chez les ruminants, l’un des rôles principaux du tissu adipeux
(TA) est de constituer des réserves corporelles utilisables par
l’animal. Pour ce faire, les TA sont le lieu de synthèse des
acides gras et de leur stockage sous forme de triglycérides.
Les adaptations métaboliques des TA sont étroitement liées
aux variations du bilan énergétique des animaux (Chilliard et
al., 2000) mais aussi sous dépendance de la nature de la
ration de base. Dans le but d’améliorer nos connaissances
sur les mécanismes moléculaires responsables des effets de
l’alimentation (selon la nature du fourrage et du niveau de
concentré) sur le métabolisme (mobilisation et/ou stockage
des réserves corporelles) et le fonctionnement du TA, nous
avons entrepris une étude de nutrigénomique sur deux sites
de TA. L’objectif de cette étude était d’évaluer l’impact d’un
régime à base d’ensilage de maïs (EM) comparativement à
un régime à base de foin de prairie naturelle et de concentré
(C-FPN) sur les profils d’expression de gènes dans les tissus
adipeux de chèvres en lactation.

Alimentation | Caprins

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière