Tous les textes des 3R

Alimentation

Alimentation | Caprins | Comportement alimentaire

Effets d’une alimentation hyper énergétique et protéique avant la puberté sur la croissance des chevrettes et leur production laitière

DROUET L. (1), DESSAUGE F. (2), DUBOC S. (1)

(1) Sanders, département Recherche et Développement, Centre d’Affaire Odyssée, ZAC Cicé Blossac, 35170, Bruz

(2) INRA UMR 1348 PEGASE, Domaine de la Prise, 35590, Saint Gilles

INTRODUCTION

Les conduites d’élevages des jeunes ruminants laitiers
déterminent en partie leur niveau de production ultérieur. Les
difficultés à atteindre un poids vif supérieur à 35 kg lors de la
mise à la reproduction amènent les éleveurs à augmenter la
densité énergétique et protéique des rations avant la puberté.
Il a été cependant démontré, chez les bovins, qu’une
croissance élevée des génisses avant la puberté peut
affecter négativement le développement de la glande
mammaire et ultérieurement le potentiel laitier de l’animal
(Sejrsen K., 1982). Cette étude a pour objectif d’évaluer cet
effet chez les chèvres.

Alimentation | Caprins | Comportement alimentaire

rechercher dans les textes des 3R

Tous les textes des 3R

Rechercher un texte

Par auteur Par thème/filière